Imprimer Localisation Contact

Edito du Maire

2017 marque la naissance de la nouvelle Communauté d’agglomération Mont Saint-Michel Normandie regroupant 5 Communautés de communes : Saint-Hilaire-du-Harcouët, Saint-James, le Mortainais, le Val de Sée et Avranches Mont Saint-Michel.

Cette grande intercommunalité représente 97 communes et près de 90 000 habitants. Les projets lancés par la Communauté de communes de Saint-Hilaire demeurent : création d’un centre culturel en lieu et place de l’actuelle école de musique, danse et théâtre et de la Verrière, déploiement de la fibre optique, fusion des offices de tourisme du territoire et réalisation d’une maison médicale à Saint-Martin-de-Landelles.

Après plus d’un an de fonctionnement, la commune nouvelle de Saint-Hilaire-du-Harcouët présente un bilan très positif avec une uniformisation des pratiques, des actions et un lissage des impôts et taxes.

Parmi les grands chantiers de l’année à Saint-Hilaire figurent les travaux de la mairie dont la fin est prévue pour la toussaint. Une réflexion est également menée pour la création de halles couvertes Place Delaporte. La salle polyvalente de Saint-Martin-de-Landelles est en cours de réhabilitation. A Virey, le city park est en service et le lancement de la réalisation d’une salle de restauration est imminent. La navette inter-quartiers a rencontré son public et répond aux besoins du territoire ; elle est maintenue en 2017. Celle du marché a repris son service le mercredi matin. Le programme culturel et des animations reste toujours aussi complet avec la saison culturelle et les programmes fest’hiver et festiv’été. Dès le 1er juin, venez découvrir l’exposition sur Marin Marie « Une histoire de marin », accessible gratuitement à la Verrière jusqu’au 30 septembre. Les 95 associations de la commune nouvelle contribuent également à l’animation et au rayonnement de la ville. 

Gilbert Badiou
Maire de la commune nouvelle de Saint-Hilaire-du-Harcouët
Vice-président de la Communauté d'agglomération Mont Saint-Michel Normandie

 

 
 

Histoire

Saint-Hilaire-du-Harcouët au fil du temps


 
Le livre "Saint-Hilaire au fil du temps" paru en 2006 aux Editions Corlet, retrace à travers ses 430 pages et 900 photos, toute l’histoire de la ville depuis ses origines à maintenant. Son auteur Georges DODEMAN vous en dit plus sur son site, http://www.histoire-saint-hilaire.org
 
En 911, alors que Saint- Hilaire est déjà un petit village chrétien, Charles le Chauve cède aux scandinaves envahisseurs les vikings, les terres occidentales de son royaume pour arrêter les pillages et les violences. Saint Hilaire entre alors dans l´histoire du duché de Normandie. Sa situation de carrefour prédestine la commune comme place forte.

En 1083, Guillaume le Conquérant en fait un choix stratégique en tant que forteresse et ligne de défense, il demande à son frère Robert, Comte de Mortain, d´y édifier un château. Sous l´influence des moines bénédictins installés depuis 1083, Saint-Hilaire se développe rapidement. Son nom provient de Harsculf de Saint-Hilaire, qui fût le premier seigneur de la cité et architecte de la forteresse, la tour en est le seul souvenir.

15 à 20 maisons constituaient la commune, ce qui représentait environ 80 habitants, sans compter les moines.

Au 15è siècle, Saint-Hilaire perd son rôle militaire, son commerce se développe, outre le marché du mercredi il y avait le mardi et le vendredi.

En 1944, la ville se retrouve au milieu de la percée américaine et de la contre-attaque dans le mortainais. Le mercredi 14 juin, le centre est bombardé et quasiment détruit dans sa totalité, le marché avait été interdit la semaine précédente par l´occupant et fut repris. Heureusement, le bombardement ne commença qu´à 20h.

Revitaliser, reloger, reconstruire, tels étaient les mots d´ordre pour cette nouvelle ère qui commençait ; une renaissance pour la cité. C´est un vaste programme d´aménagement urbain qui va débuter.