Imprimer Localisation Contact

Edito du Maire

Nous venons de recevoir les derniers chiffres du recensement et nous sommes fiers de voir qu’ils sont en augmentation (6516 habitants au 1er janvier 2019 – 6470 au 1er janvier 2018). Notre politique en faveur de l’accueil de tous et pour tous porte ses fruits. Elle conduit à un confort de vie pour les habitants qui trouvent à Saint-Hilaire de nombreux services et animations tout au long de l‘année.
En ces temps de perturbation sociale, nous avons mis à disposition dans le hall d’accueil des trois mairies déléguées un cahier de doléances pour permettre aux habitants d’y indiquer leurs attentes et revendications. Comme chaque année, nous organisons une réunion publique ouverte à tous afin de présenter les projets en cours et à venir. Elle aura lieu le mardi 21 mai 2019 à l’espace Saint-Hilaire.
Un des derniers chantiers avant les élections de 2020 est l’étude pour la création d’une halle commerciale et d’une salle associative et intergénérationnelle. Nous avons mené à l’automne une démarche participative auprès des commerçants sédentaires, non sédentaires, des riverains de la Place Delaporte et des associations pour recueillir leurs souhaits et remarques par rapport à ce nouvel équipement qui redessinera le quartier et ses usages pour les années à venir.
En cette nouvelle année, je présente à chacun d’entre vous mes meilleurs voeux de santé, de sérénité et de réussite dans vos projets familiaux et professionnels. 
Gilbert Badiou
Maire de la commune nouvelle de Saint-Hilaire-du-Harcouët
Vice-président de la Communauté d'agglomération Mont Saint-Michel - Normandie

 

 
 

Environnement

Label ville fleurie




Après l’obtention de sa première fleur en 2010, la commune a poursuivi ses efforts de fleurissement. En décembre 2013, le Conseil départemental de la Manche lui a remis la distinction « Ville fleurie, deux fleurs ». La ville souhaite désormais concourir pour obtenir la troisième fleur. Outre le label "ville fleurie", la ville est également labellisée "Famille plus", "Commune touristique" et "Station Verte".  La commune déléguée de Saint-Martin-de-Landelles est labellisée Ville Fleurie trois fleurs.

Les critères d’appréciation sont les suivants :
 
  • Le patrimoine paysager et végétal (arbres, arbustes et rosiers, pelouses, fleurissement en pleine terre et hors sol, …)
     
  • Le cadre de vie et le développement durable (gestion de l’environnement, gestion de l’eau, des produits chimiques, la propreté, le mobilier urbain, …)
     
  • Les actions d’animation et de valorisation touristique.

Hôtel à insectes



Un hôtel à insectes a été réalisé par les services de la ville. Il a été installé place nationale lors de l’atelier station verte « fabrication d’un hôtel à insectes » le 3 juin 2015. Cet abri pour insectes est destiné à les attirer et à les retenir. Il leur offre aussi un gîte favorisant la reproduction.


Interruption de l'éclairage public

La commune a effectué un réglage des horloges d’une partie de son parc d’éclairage public afin de réaliser une extinction nocturne entre minuit et 5h du matin sur les axes secondaires.  Elle a également remplacé les lampes des axes principaux pour diminuer leur consommation.

Bilan de l’action sur une année
 
 Bilan de l’action sur une année
Gain en consommation : 185 680 kWh/an = réduction de 20% des consommations
Economies réalisées : 9936 euros TTC/an,
Emissions de CO² évitées : 22,1 tonnes,
Investissement : coût de remplacement des lampes
Source : Conseil en Energie Partagé (Manche Energie)
 
 
Selon l’estimation réalisée par Manche Energie, ces économies pourraient atteindre jusqu’à 18 000 euros. En effet, chaque mât remplacé fait l’objet d’un investissement moins énergivore.

La lathrée clandestine



Lathraea clandestina est une plante parasite pour de nombreux arbres. Au printemps, elle montre le bout de son nez dans les lieux humides, souvent au bord des ruisseaux. De nombreux pieds ont été inventoriés aux plans d’eau.
Elle bénéficie d’un statut de protection dans les régions Ile-de-France et Basse-Normandie.

« Afin de prévenir la disparition de cette espèce végétale menacée et de permettre la conservation des biotopes correspondants, sont interdits, en tout temps, sur le territoire de la région Basse-Normandie, la destruction, la coupe, la mutilation, l’arrachage, la cueillette ou l’enlèvement, le colportage, l’utilisation, la mise en vente, la vente ou l’achat de tout ou partie des spécimens sauvages de cette espèce. » (Arrêté du 20 janvier 1982)
 

Moins de produits phytosanitaires, c'est mieux et obligatoire !

La loi de transition énergétique interdit aux collectivités territoriales depuis le 1er janvier 2017 l’utilisation de produits phytosanitaires dans les espaces publics. Il en sera de même pour les particuliers à partir de 2019. La commune engage des actions pour continuer à désherber mais autrement et encourager les habitants à emboiter le pas.

Les actions de la commune
Pour réussir le pari du zéro phyto, la commune de Saint-Hilaire-du-Harcouët a recours à des méthodes alternatives : végétalisation des pieds de mur, paillage (paille de lin, coque de cacao), binage, mise en pelouse, fauchage avant et après.
Par exemple aux plans d’eau, la zone qui accueille l’arboretum fait l’objet d’une gestion différenciée. Ainsi, l’herbe y est fauchée seulement une à deux fois par an, ce qui favorise le développement de la faune et de la flore.
D’ailleurs, le GONm (Groupement Ornithologique Normand) a réalisé un inventaire de l’avifaune présente sur le site des étangs. 36 espèces ont été observées. Parmi elles, le Bouvreuil pivoine est un des passereaux considérés en grave déclin en Normandie et plus généralement en Europe. La Grive draine également classée vulnérable fréquente assidûment les grands peupliers des rives de l’Airon. Le Chardonneret et le Martin-pêcheur également recensés sont aussi classés «vulnérables». La commune va adhérer à cette association pour que la zone devienne officiellement « un refuge » pour les oiseaux.   

La ville vient également de recevoir la labellisation niveau 3 de la charte d’entretien des espaces publics, ce qui implique :
> De ne plus appliquer ni faire appliquer de produits phytosanitaires.
> D’inviter les habitants à ne plus utiliser ces produits chez eux.
La ville de Saint-Hilaire va ainsi pouvoir être répertoriée dans le programme « Zéro pesticide » du Conseil départemental.

Des animations seront organisées dans le cadre du programme « Zéro phyto bravo ! » afin de sensibiliser et de former les habitants au zéro phyto.

Au programme des ateliers « Station Verte » :
- Le 21 août : arboretum, gestion différenciée
- Le 12 septembre : astuces de désherbage

Une grande journée citoyenne est également prévue le 29 septembre pour désherber ensemble, à l’image des journées « nettoyage de plages ». Un grattoir sera offert à chaque participant.

Lutte collective contre les frelons asiatiques

Le nombre de nids de frelons asiatiques ne cesse d’augmenter dans le département. 312 victimes ont été signalées dans la Manche depuis le début d’année (66 en 2017). Nous demandons aux particuliers qui découvrent un nid entre mai et novembre de le signaler au plus vite en mairie.

En cas de découverte d’un nid : se tenir à l’écart du nid et ne pas créer de source de dérangement et de vibration (engins thermiques, etc...), ne pas détruire le nid soi-même (une technique non appropriée ne sera pas efficace et engendrera une attaque massive de frelons asiatiques).
En cas de piqûre :
- Symptômes importants à graves et allergies : contacter immédiatement le 15
- Symptômes moins graves : consulter un médecin. Créer un choc thermique par le chaud (approcher une cigarette, eau chaude, sèche-cheveux sur la piqûre aussitôt après l’attaque (le venin est thermolabile)).

Nombre de nids déclarés en 2018
Virey : 25
Saint-Hilaire-du-Harcouët  : 95
Saint-Martin-de-Landelles : 40
TOTAL 160